27 avril 2009

FILET MIGNON AU ROQUEFORT

Voilà une petite recette pour les amateurs de fromage...

Pour 6 personnes :

2 Filets mignons (1 kg environ)

2 cuillères à soupe d'huile d'olive

3 échalotes

500 g de champignons de Paris

150 g de roquefort

50 cl de crème fraîche

4 cuillerées à café de moutarde

Persil haché

Sel et poivre.

Préchauffez le four Th°7 (210°).

Faites bien dorer les filets mignons avec l'huile dans une cocotte, salez légèrement ( le roquefort est déjà salé) et poivrez, puis mettez la  viande dans un plat tapissé de deux feuilles d'aluminium placées en croix pour pouvoir faire une papillotte.

Dans la même cocotte faites revenir les échalotes que vous mettrez ensuite sur la viande.

Toujours dans la même cocotte, faites revenir les champignons coupés en lamelles.

Mélangez le roquefort écrasé avec la crème, la moutarde et le persil, poivrez et versez ce mélange sur les filets  puis ajoutez les champignons.

IMG_3323_1

Fermez bien le papier d'alu pour former une papillotte.

Faites cuire 45 minutes.

Vous pouvez servir avec des tagliatelles fraîches, j'ai accompagné les filets de tagliatelles et d'endives braisées.

IMG_3325_1

Posté par damecocotte à 14:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


24 avril 2009

LA P'TITE LESSIVE

Merci beaucoup pour vos encouragements et vos gentils commentaires qui me permettent aussi de découvrir de nouveaux blogs...

En me baladant de blog en blog, j'ai été surprise de voir que la P'tite Lessive de Jeremiah Junction était toujours au goût du jour.

Je l'ai brodé en.... 1996, c'est loin , et pourtant j'ai l'impression que c'était hier... C'était mes débuts, pas la première broderie que je n'ai jamais terminée, mais la deuxième.

Combien de milliers de petites croix depuis?... et de plus en plus de projets...

IMG_3303

Une petite pause pour ce week-end mais je vous retrouve très vite...

Bon week-end.

Posté par damecocotte à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 avril 2009

HERMAN, le gâteau de l'amitié

Il y a dix jours, une amie m'a apporté un pot de fromage blanc en me demandant si je voulais m'occuper d'Herman. Bien sûr, j'étais très contente de retrouver Herman dont je me suis occupée il y a quelques années déjà, et que j'avais perdu de vue... les gourmands appréciaient Herman, les gâteaux sont toujours très différents selon les fruits choisis...

Herman est fabriqué à partir d'un  levain naturel qui se fait en dix jours.

La base est la préparation que vous recevrez d'une amie.

Le neuvième jour, vous le séparerez en 4 parts égales, et vous en offrirez 2 parts à vos amies, gardez 1 part pour faire un  gâteau puis gardez 1 autre pour recommencer le cycle.

Ne mettez pas Herman au réfrigérateur mais veillez à ce qu'il ait chaud, couvrez-le d'un torchon pour qu'il respire. Herman vit, il se développe, par conséquent, veillez à ce qu'il soit dans un grand saladier.

1er jour : Vous recevez Herman de votre amie.

2 et 3ème jour : Mélangez bien Herman plusieurs fois par jour.

4ème jour : Herman a faim, il  faut lui donner :

- 250 ml de lait

- 125 g de farine

- 200 g de sucre

Mélangez bien.

5ème au 8ème jour : Mélangez plusieurs fois par jour.

9ème jour : Herman a encore faim, il sera content si vous lui donnez la même chose que le 4ème jour, mélangez et séparez-le en 4 parts égales. Offrez-en 2 ou 3 à vos amies (pensez à garder une part si vous voulez refaire le gâteau dans 10 jours.)

10ème jour : Pour la dernière fois Herman a faim, ajoutez :

150 g de beurre ou 150 ml d'huile (c'est meilleur avec du beurre!)

3 oeufs

200 g de sucre

250 g de farine

1 cuillerée à café de levure

1/2 cuillerée à café de sel

On peut ajouter 200 g fruits secs(noix, raisins...)et 1 coupelle de fruits frais ou au sirop et de la cannelle, mais aussi 200 g de bananes et 50 g de chocolat ou bien des dattes, des figues, des pruneaux, abricots secs, écorces d'oranges et de citrons, ce n'est jamais le même gâteau...!

Pour ce gâteau, j'ai mis 300 g de rhubarbe et un peu de vanille.

Mélangez le tout.

Beurrez un grand moule à cake de 30 cm et saupoudrez-le de sucre cristallisé.

Mettez au four 1 h 30 environ Th° 5 (180°) La cuisson est à surveiller.

Démoulez dès que le gâteau est froid.

IMG_3276

Si vous n'avez pas une amie qui connaisse Herman, voilà une recette de levain que j'ai trouvé sur Marmiton mais que je n'ai pas encore testée :

1,5 cube de levure de boulanger fraîche

1/2 verre d'eau tiède

200 ml de lait

125 g de farine

200 g de sucre

Mélangez la levure et l'eau tiède puis incorporez le lait, la farine et le sucre.

Le levain est alors prêt pour commencer le premier jour des soins à apporter à Herman....

Posté par damecocotte à 18:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 avril 2009

Le Tablier de Grand-Mère

Voilà un bel éloge du Tablier de nos Grands-Mères que j'ai trouvé dans un journal  de l'Aisne. Il évoque de bons vieux souvenirs... J'ai trouvé cela tellement beau mais tellement vrai... que j'ai voulu vous en faire profiter...

"Te souviens-tu du tablier de Grand-Mère?".

"Le principal usage du tablier de Grand-Mère était de protéger la robe en-dessous, mais en plus de cela :

Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau.

Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.

Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer...

Et parfois, les oeufs fêlés qui finissaient dans le fourneau.

Quand les visiteurs arrivaient, le tablier servait d'abri à des enfants timides.

Et quand le temps était frais, Grand-Mère s'en emmitouflait les bras.

Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au-dessus du feu de bois.

C'est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine.

Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes. Après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux.

En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l'arbre.

Quand les visiteurs arrivaient de façon impromptue, c'était surprenant de voir, avec quelle rapidité, ce vieux tablier pouvait faire la poussière.

A l'heure de servir le repas, Grand-Mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes aux champs savaient aussitôt qu'il fallait passer à table.

Grand-Mère l'utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur le rebord de la fenêtre pour qu'elle refroidisse. De nos jours, sa petite fille la pose là pour la décongeler.

Il faudra de bien longues années avant que quelqu'un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses..."

C'est à se demander comment on peut faire aujourd'hui sans ce fameux tablier...?

Posté par damecocotte à 19:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 avril 2009

Succulente rhubarbe...

La Rhubarbe est le premier cadeau du printemps, en quelques jours elle pousse de façon spectuculaire, ses grandes feuilles se déploient et apparaissent de gigantesques boutons floraux.

La Rhubarbe a pour moi un parfum d'enfance : c'est une cachette idéale pour les oeufs, les cocottes, les lapins qu'apporte la cloche...!

Vous avez bien sûr reconnu la fleur de rhubarbe.....

IMG_3232_1

Gâteau léger à la rhubarbe

500 g de rhubarbe

2 oeufs

70 g de sucre

120 g de farine

1/2 sachet de levure

50 g de lait

50 g d'huile

Pour le glaçage :

1 oeuf

45 g de sucre en poudre

30 g de beurre salé ramolli

Préchauffez le four Th°7 (210°).

Battez les oeufs et le sucre. Ajoutez la farine et la levure  puis le lait et l'huile. Vous devez obtenir une pâte bien lisse.

Beurrez un moule de 25 cm de diamètre et versez-y la pâte et répartissez la rhubarbe coupée en petits morceaux.

Faites cuire pendant 25 minutes.

Mélangez l'oeuf, le sucre et le beurre ramolli pour le glaçage.

Lorsque le gâteau est cuit étalez le glaçage sur la rhubarbe. Remettez au four pendant 10 minutes.

Laissez refroidir avant de démouler.

IMG_3225

Posté par damecocotte à 13:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


19 avril 2009

Qu'est-ce que c'est.....

C'est un petit indice pour la recette de demain...

IMG_3232_1

A demain pour la solution...!

Posté par damecocotte à 19:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Le Bonheur des Dames...

Quel bonheur, en effet, d'admirer les magnifiques créations du Bonheur des Dames, on a envie de tout faire, mais les journées sont trop courtes...

L'année dernière, j'ai brodé le mois de Février. (toujours pas encadré, j'attends d'en avoir plusieurs).

IMG_3253

Cette année, j'ai commencé Mars, encore dix ans et je les aurais tous....

IMG_3250_1

J'ai craqué aussi pour la superbe nappe aux bols rouges en 1m40 seulement! Un tout petit peu raisonnable quand même... J'ai commencé le 15 février en me fixant de broder 1 feuille par mois, soit un travail sur 18 mois.

Premier mois, objectif réussi. Mais, le deuxième mois, voilà que ça se gâte, je n'ai fait que la cafetière... Finalement, rien ne presse, la nappe trouvera sa place dans notre future maison que nous habiterons environ dans trois ans...! Mais je vais essayer de respecter le rythme prévu (ou presque...).

IMG_3234_1

Posté par damecocotte à 19:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 avril 2009

Ile flottante et sa crème anglaise

Encore des oeufs... La petite poulette n'arrête pas de pondre...

IMG_3216

Pour 8 personnes :

Pour le caramel :

120 g de sucre.

Pour l'île flottante :

8 blancs d'oeufs

1 pincée de sel

150 g de sucre en poudre.

Pour la crème anglaise :

8 dl de lait

8 jaunes d'oeufs

100 g de sucre

Vanille liquide.

Faites un caramel avec les 120 g de sucre dans le moule de cuisson de l'île.(Mon moule fait 20 cm de diamètre)

Dans une jatte, battez les blancs, dès qu'ils sont déjà un peu fermes, ajoutez le sucre en poudre et continuez à battre. (en tout 10 minutes)

Faites cuire au bain marie 1h10, th°4 (120°).

IMG_2991

Crème anglaise :

Faites frémir le lait.

Mélangez les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. Ajoutez la vanille liquide, puis ajoutez progressivement le lait chaud.

Remettez dans la casserole à feu doux en remuant sans arrêt : la crème doit être onctueuse et napper la cuillère. Ne vous inquiétez pas, si la crème fait des petits grumeaux, mixez et ce sera parfait!!

Servez l'île démoulée dans la crème anglaise et décorez de pralines.

J'ai vu une recette de pralines roses sur le blog La petite pâtisserie d'iza, cela me donne envie d'essayer...

IMG_3092

Posté par damecocotte à 18:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 avril 2009

Croquants de Cordes

Merci à Labuissanne de Dans l'air du Tarn, pour cette  recette qui me rappelle de délicieux croquants dégustés à Saint Paul de Fenouillet dans les gorges de Galamus. Nous en avions acheté un grand carton au grand étonnement de la vendeuse... Mais nous étions nombreux et... gourmands...

Aujourd'hui, grâce à cette recette, ils sont faits maison, rapides à faire et tellement bons... De plus, ils font ressurgir des souvenirs, et ils n'en sont que meilleurs.

Pour une trentaine de croquants :

50 g de farine

200 g de sucre cristallisé

2 blancs d'oeufs non battus

125 g d'amandes

Préchauffez le four Th° 160°.

Dans un saladier, mélangez la farine et le sucre cristallisé.

Creusez un puits, versez les 2 blancs d'oeufs puis mélangez doucement.

Ajoutez la moitié des amandes concassées très grossièrement.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, à l'aide d'une petite cuillère, faites de petits tas bien espacés,car la pâte s'étale. Mettez dessus l'autre moitié des amandes, soit entières, soit concassées.

Enfournez pendant 18 minutes pour la première fournée, 17 ou 16 pour les suivantes.

Surveillez attentivement pour ne pas les laisser brûler.

Laissez refroidir avant de les décoller (encore chaud, les croquants se coupent en deux).

IMG_2978

Posté par damecocotte à 13:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 avril 2009

Oeufs à la tripe

Voilà une recette de mon enfance : une petite recette très simple des lendemains de Pâques pour utiliser les oeufs colorés apportés par la cloche...

Rassurez-vous pas de tripes dans cette recette...  juste des oeufs durs, des oignons et de la béchamel.

Apparemment, c'est un plat typiquement lyonnais, mais d'où vient ce nom?  Peut-être des tripiers lyonnais  qui préparaient cette recette pour leur casse-croûte... Peut-être que quelqu'un d'entre-vous en saura plus à ce sujet?...

IMG_3207

Pour 4 personnes :

8 oeufs durs

3 oignons

30 g de beurre

30 g de farine

50 cl de lait

du gruyère râpé

Muscade, sel et poivre.

Pelez et émincez les oignons. Faites-les confire dans une casserole avec 30 g de beurre en remuant jusqu'à ce qu'ils soient bien fondus et légèrement blonds.

Saupoudrez la farine, mélangez puis versez le lait froid et portez à ébullition en remuant. Ajoutez quelques tours de moulin de muscade, salez, poivrez. Laissez cuire 10 minutes à feu doux jusqu'à épaississement.

Beurrez un plat à gratin. Coupez les oeufs durs en rondelles et placez-les dans le plat. Incorporez le gruyère à la béchamel et versez la sauce sur les oeufs. Ajoutez un peu de gruyère et quelques noisettes de beurre. Faites gratiner sous le gril du four pendant 5 minutes.

Servez dans le plat de cuisson, avec une petite salade verte.

IMG_3209

Posté par damecocotte à 15:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]